Filtrer par

Témoignages

RUINART

Dom Ruinart, issu d'une famille bourgeoise champenoise (ou noble selon les sources) pratiquant alors le négoce du drap, comprend vite les enjeux futurs de la production du champagne et de son commerce lors de ses voyages en Europe. Il remarque l'enthousiasme grandissant que suscite le vin de Champagne dans les sphères aristocratiques des Cours Royales. Il transmet son savoir et sa vision du commerce du champagne à son neveu Nicolas Ruinart. Dom Ruinart devine déjà la future notoriété du vin de Champagne et son succès commercial.

Mais il faudra attendre l'arrêté royal du 25 mai 1728 pour que le rêve puisse devenir réalité3. Par cet arrêté, le roi Louis XV autorise le transport du vin en bouteilles, alors qu'avant cette date le vin ne pouvait voyager qu'en fûts, chose impossible pour le vin de champagne. Fortement inspiré par son oncle, l'audacieux fils de Nicolas Ruinart, Claude, pose alors les fondements de la Maison de Champagne en commençant par transférer la Maison et les caves à Reims, à l'emplacement actuel. Le 1er septembre 1729 est ouvert son premier livre de compte pour le vin par Au nom de Dieu et de la Sainte-Vierge soit commencé le présent livre.

Négociant mais pas cultivateur. La maison ne possède pas de vigne et achète à plus de soixante dix producteurs, une trentaine à Reims et dans les villages du pourtour : Cormontreuil, Ecueil, Taissy, Brimont, Chamery, Hautvilelrs, Saint-Thierry par exemple. Ses premiers envois de vins de Champagne seront destinés à ses clients acheteurs de draps, ce que l'on pourrait aujourd'hui considérer comme des cadeaux d'affaires. Comme son oncle vingt ans auparavant, il s'aperçoit rapidement que le marché du vin serait bien plus fructueux que celui du drap. Dans les ports, sur les bateaux, les paniers de bouteilles de vin de Champagne remplacent très vite les balles et les rouleaux de tissus. Si bien qu'en 1735, la vente de champagne devient l'unique activité de la Maison Ruinart. Il a rapidement un dépôt et un commis à Lille qui représente 67% de ses ventes, puis vient Tournai avec 12% puis Cysoing, Sedan, Rethel, Cambrai, Charleville et aussi Paris, en 1737. Cette activité donne environ 70 000 Livres de bénéfices par an. Ruinart procède à sa première exportation de Champagne rosé en Allemagne le 14 mars 1764, comme en atteste le livre de comptes de la maison4.

Aujourd'hui cette marque appartient au groupe LVMH.

Sous catégories